O’Sensei UESHIBA – Fondateur de l’Aikido

(Illustrations à venir)

En moins d’une cinquantaine d’années, l’enseignement de l’Ai-ki-Do (litt. La voie de l’harmonisation des énergies) s’est répandue sur tous les continents, dans plus de 90 pays. Son fondateur, Morihei UESHIBA, nommé O’Sensei (litt. Grand Professeur) s’éteignit en 1969 à l’âge de 86 ans et reconnu par tous ses pairs comme maître incontesté.

L’Aikido est un art martial japonais moderne. Morihei UESHIBA est né, le 14 décembre 1883 au Japon. Le jeune Morihei était un adolescent robuste, qui éprouvait un grand intérêt pour les sciences (dévorant quantité de livres sur les mathématiques, la physique et la chimie) et accompagnait sa mère Yuki qui faisait des dévotions shinto dans les sanctuaires du voisinage. Son père Yoroku, propriétaire terrien prospère et longtemps conseillé municipal, était descendant d’une famille de samourai. A l’âge de 19 ans, après ses études et assisté par son père, Morihei ouvrit un commerce en papeterie à Tokyo. C’est là qu’il débuta l’étude des arts martiaux et pratiqua le Tenchi Shin’yo Jujutsu ainsi que l’art du sabre de l’école Shinkage. Mais moins d’un an après s’être installé à Tokyo, sa vie professionnelle enfermée en ville ne lui inconvenant pas, il décida de laisser tout à ses employés et retourna dans sa région natale. A l’âge de 20 ans, en 1903, Morihei fut recruté pour grossir les rangs des forces de la nation parmi des milliers d’autres jeunes. Pendant sa période de service, Morihei s’inscrivit au dojo de Masakatsu Nakai à Sakai (prox. Osaka) où il s’initia au jutjutsu ainsi qu’au sabre et à la lance de combat et associa bientôt le maniement des armes aux techniques de corps.

Avant de créer l’Aïkido, Morihei UESHIBA, étudia et pratiqua en profondeur de nombreux autres arts de combat traditionnels. Toute sa vie durant, il se consacrera également aux études et pratiques spirituelles qui formeront l’esprit et la philosophie de son art. Parmi les maîtres qui auront eu une influence de premier plan sur son œuvre, les plus marquants sont Sokaku TAKEDA (1859-1943), redoutable héritier de l’ancienne école Daïto-Ryu Aiki Jutsu qu’il rencontra lors d’un séminaire dirigé en 1915, et Onisaburo DEGUSHI, chef spirituel de l’Omoto Kyo qu’il rencontra en 1920. Avant de décédé à l’âge de 86 ans, il demanda à son fidèle et talentueux élève, Maître Morihiro SAITO de prendre la direction de son dojo situé à Iwama, à 100km au nord-est de Tokyo. C’est sous la direction de ce dernier que des élèves du monde entier viendront pratiquer au japon y apprendre l’Aiki-Do…

Biographie : Morihei UESHIBA – Une biographie illustrée du fondateur de l’Aikido – John Stevens – BUDO edition

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.