Prête Shinto

Le Shinto

Shinto (神道 Shintō – On parle aussi de Shintoïsme)

Pour l’essentiel du texte, celui-ci a été écrit par mon amie et élève Marie (que vous pourrez mieux connaître en lisant l’interview qu’elle avait fait en juillet 2011) à partir de l’excellent livre « Shinto – The Kami Way » Dr. Sokyo ONO ainsi que de reportage « Shinto ou l’Empire des âmes » de Jean-Claude COURDY – voir les références en fin d’article.
Toutes les illustrations de cet article proviennent de ce livre et sont donc sous copyright de la maison d’édition.

UESHIBA Morihei O’Sensei, le fondateur de l’aïkido, était un fervent pratiquant de la religion Shinto. A ce titre, le shinto mérite bien une place, même modeste, sur ce blog.
On retrouve un exemple d’influence directe du Shinto dans le salut incluant le claquement des mains en début et fin de chaque keiko (séance d’entrainement). Frapper dans ses mains, lors des rites Shinto, c’est créer une vibration pour attirer le Kami et lui permettre de se présenter devant soi.

Voici d’ailleurs ce que HISA Takuma sensei écrivit au sujet de son professeur O’Sensei (référence : cf. l’article « Shinbudo 1942 » d’Eric GROUSILLIAT [lien]) :

 (O’Sensei) […] a combiné les techniques martiales conventionnelles avec l’ancienne religion mystique du Japon, le shinto, pour établir sa propre école d’arts martiaux des kami pour le bénéfice et la gloire de l’Empereur. […]
– HISA Takuma sensei ~1940

Entrée d'un temple shintô

Littéralement, le Shin-tō signifie « La voie (道) des Shin (Kami – 神)« . C’est la même « Voie (Do – 道) » que l’on retrouve dans AiKi-Do (合気 道). On pourrait tout aussi bien prononcer « Shin-Dō » que « Shin-Tō« . L’idéogramme « Shin » (神) est fondamentalement équivalent à celui de « Kami« …

Voir plus…

SAITO Hitohira Sensei à Bruz en 2010 - photo © O. Eberhardt

Chinkon, expliqué par SAITO H. Sensei

Voici quelques explications reportées par Simon HARRIS Sensei concernant le Chinkon (鎮魂), tel que pratiqué et enseigné par SAITO Hitohira SenseiLe Chinkon est à la fois un exercice de méditation et de purification (Misogi – 禊) – voir le lien donné en bas de l’article.

Simon HARRIS a débuté l’Aikido à l’âge de 15 ans, c’était en 1988. Cette année là, il passa son premier séjour à Iwama en tant qu’Uchi Deshi (内弟子), durant 10 mois.

Simon Harris
Simon HARRIS recevant son shodan de la main de SAITO Sensei en 1988 à Iwama

Il suit a présent l’enseignement de SAITO Hitohira Sensei. Ce dernier pratique et fait pratiquer le Chinkon tous les matins avant le cours d’armes et lors des stages internationaux. A ces occasions il donne parfois des éclaircissements sur la façon de procéder. Simon nous fait part de ces explications qu’il a reçu en 2009 à Iwama à l’occasion d’un séjour là bas. Merci à lui !… Les voici ici retranscrites…

Voir plus…

La Méditation Chinkon

La première partie de la rédaction de cet article a été essentiellement réalisée sur la base d’articles publiés sur AikidoJournal.com ainsi que de l’excellent livre de Birgit STAEMMLER : « Chinkon Kishin ». Le Chinkon – Kishin (littéralement « Apaisement de l’esprit – retour au divin ») est une pratique méditative « mystique », dans le but d’unifier les esprits divins et humains, qui fut fréquemment pratiquée par UESHIBA Morihei.