Aikido fondamental d’Iwama

Aïkido… un art martial japonais

Fondamentalement non-violent, l’Aïkido est un art martial, né à Iwama, au Japon. Il comporte à la fois des techniques à mains nues et des techniques d’armes (sabre, bâton, poignard). En Aïkido, les attaques de son ou ses adversaires sont contrôlées sans s’y opposer et sans utiliser de force.

O'Sensei et Morihiro SAITO - Iwama 1964
Le fondateur de l’Aikido à Iwama. A ses côtés: Morihiro SAITO Sensei.

Les pratiquants d’Aikido – les Aikido-ka ou Aikidoka (litt. experts en Aikido – dans les années 70, on parlait d' »Aikidoists ») – ont la possibilité de découvrir en plus d’un art d’auto-défense efficace, une pratique sans compétition qui débouche sur un véritable art de vivre et vise à développer le contrôle de soi, l’assurance et de meilleures relations humaines.

L’Aikido fut créé par Maître UESHIBA Morihei dont une biographie sera proposée ici même ultérieurement.

Il existe aujourd’hui différentes écoles d’Aikido. Les principes et techniques fondamentales de l’Aikido, ont été préservées sous l’appellation « Aikido d’Iwama » ou « Iwama Ryu Aikido » par celui qui fût le plus proche disciple du fondateur, et ce pendant les 23 dernières années de sa vie : SAITO Morihiro  Sensei, 9ème Dan (1928-2002). Avant d’utiliser cette terminologie, SAITO Sensei faisait référence à Takemusu Aikido – une série de livres portant le titre « Takemusu Aikido » a d’ailleurs été écrite par le maître.

L’enseignement de Maître SAITO est maintenant perpétué sur tous les continents par de nombreux professeurs, parmi lesquels :

Daniel TOUTAIN Sensei
Elève de Maître SAITO
Aikido Fondamental
Fundamental Aikido
SAITO Hitohiro Sensei
Fils et élève de Maître SAITO
Iwama Shinshin Aiki Shurenkai
Dento Iwama Ryu

Consulter cette page pour avoir plus d’informations sur l’Aikido

Iwama, berceau de l’Aikido

Aiki-jinja - Iwama
Article consacré à Iwama, ville où est né l'Aikido, et à l'Aiki-Jinja, le temple dédié aux divinités qui protège cet art. Article écrit par Daniel TOUTAIN Sensei et publié dans la revue « Arts & Sport de Combats » n°36 (Oct. 1997).
Lire plus... Iwama, la Mecque de l’Aikido

 

Iwama Ryu Aikido France ?

Ce fut en 1952 que pour la première fois un maître d’Aikido quitta le Japon pour s’installer et diffuser cet art martial hors de l’archipel nippon. Ce maître, le prestigieux ABE Tadashi Sensei, avait choisi la France comme pays d’accueil.

Pourtant, la diffusion en France de l’Aikido traditionnel d’Iwama est relativement tardive puisqu’elle ne se produisit que fin des années 1980.  Trois élèves de Maître SAITO ont permis à l’Aikido traditionnel d’être diffusé sur l’hexagone : Patricia GUERRI, Philippe VOARINO et Daniel TOUTAIN. Ils se sont respectivement rendus à Iwama pour la première fois en tant qu’Uchi Deshi (élèves internes) en 1985, 1986 et 1992.

Daniel TOUTAIN, depuis son dojo privé « l’Aiki Dojo de Rennes », a largement contribué à l’essor de l’Aikido fondamental en France, à travers son école : Takemusu Aiki Bretagne, devenue Iwama Ryu Aikido France puis Iwama Ryu International Academy. Pendant plusieurs années, Il a accueilli en France son maître, SAITO Morihiro Sensei, ainsi que le fils de celui-ci, SAITO Hitohiro Sensei,  pour y diriger de grands stages internationaux.

Les clubs et dojos d’Aikido qui suivent l’enseignement de Daniel TOUTAIN sont des dojos privés ou des dojos affiliés à de grandes fédérations françaises :

  • la FFAAA
    Fédération Française Aïkido, Aïkibudo et Affinitaires [lien],
  • la FFAB
    Fédération Française d’Aïkido et de Budo [lien],
  • la FSCF
    Fédération Sportive et Culturelle de France [lien].

En janvier 2012, sous l’impulsion et le soutien d’un groupe d’élèves, il annonce la création de « Fundamental Aikido Association » – FAA (Association Aikido Fondamental en Français), une association domiciliée en Belgique. Son but étant de regrouper, au sein d’une nouvelle structure, les dojos et dojochos qui suivent officiellement son enseignement en Europe et au delà.

Début 2012 également, SAITO Hitohira Sensei est officiellement représenté en France en la personne d’Olivier EBERHARDT. Ce dernier met en place le groupe « Dento Iwama Ryu France« . [maj 05/06/2012] Le groupe est fondé : Voir l’annonce de la création du groupement.

Les groupes évoluent… l’Aikido reste !

Termes à connaître en Aikido

Traduction des mots important en Aikido
Lexique des termes essentiels en Aikido. Ce dictionnaire vous permettra de mémoriser plus facilement la terminologie de l'Aikido indispensable à connaître...
Lire plus... Lexique et Terminologie

4 réflexions au sujet de “Aikido fondamental d’Iwama

  1. Ce que désirait avant tout ô sensei, c’est que son Art ne reste pas figé dans le temps et pour l’éternité : exactement ce que vous proposez ?!! bloquer à iwama..

    • Bonsoir Serge,
      C’est bien de savoir ce que O-Sensei désirait avant tout. Personnellement, je pense que ce qu’il souhaitait avant tout était de se perfectionner lui-même et de répandre l’Aikido pour le bien des êtres humains.
      Je ne sais pas où vous avez lu que je(?) propose de figer pour l’éternité l’art du fondateur. Je n’en ai pas le pouvoir, encore moins l’intention.
      Tant qu’elle est perpétuée, une tradition est une tradition vivante, y être fidèle ne veut pas dire qu’elle doit être figée.
      Qui plus est, je suis parfaitement conscient qu’il est illusoire de penser que quelque chose peut être figé à jamais.
      Cordialement,
      Eric

  2. bonjour
    entant que pratiquant a iwama je n’es jamais entendu dire que l’aikido était un art auto deffence
    jean marc ancien pratiquant de saito sensei

    • Bonjour Jean-Marc
      Tu as entièrement raison, l’Aikido ne peut être réduit à un art de self-défense. Je le répète moi-même dans mes cours.
      L’Aikido a de multiples facettes, c’est un art d’auto-défense, c’est aussi un art d’attaque, un moyen de mieux connaître soi-même et les autres, une discipline corporelle et mentale, un art de vivre… l’Aikido est un budo. Ceci dit, pour présenter succinctement à des personnes curieuses de savoir ce qu’est l’Aikido, parler d’auto-défense me parait inévitable. Remarques bien que ce sont mes propos : « … en plus d’un art d’auto-défense efficace, une pratique sans compétition qui débouche sur un véritable art de vivre,… »

Laisser un commentaire