SAITO Morihiro Sensei

L’élève qui fut rebaptisé, par O’Sensei, « Morihiro » signifiant « Gardien ». SAITO Sensei, 9e Dan Aikikai, fut l »élève a qui le fondateur donna à son décès la charge de poursuivre, dans son Aiki-Dojo, situé  à Iwama – Japon-, l’enseignement de  l’Aikido.

200007-saito-portrait

Maître Morihiro SAITO
9eme Dan Aikikai
Héritier des techniques du fondateur de l’Aikido.
Gardien de l’Aiki Jinja et du dojo d’Iwama.
(31 mars 1928 – 13 mai 2002)

Le Maître Morihiro SAITO, 9eme Dan Aikikai est considéré comme le principal disciple de Maître Morihei UESHIBA, fondateur de l’Aikido.

Ayant vécu vingt quatre ans aux côtés et au service du grand Maître, il est celui qui a étudié le plus longtemps sous sa direction et sa destinée fut celle d’être le témoin privilégié de cette période clé de l’élaboration de l’Aïkido à Iwama, le fondateur de l’Aikido n’ayant eu de cesse d’améliorer ses techniques toute sa vie durant.


SAITO Morihiro Sensei – Stage en Italie

Ayant la responsabilité du dojo du fondateur de l’Aikido, je me dois d’enseigner les techniques telles qu’il me les a transmises.Morihiro Saito Sensei (1928 – 2002)

De ce fait, Maître SAITO fut le seul véritable spécialiste des armes de l’Aïkido et sa méthode pour l’apprentissage de celles-ci est devenue la référence dans le monde entier. Sans son travail et son dévouement envers son maître, de nombreuses techniques auraient été irrémédiablement perdues. Sa propre épouse était également au service de l’épouse de Maître UESHIBA.

osensei-saitosensei
Le jeune Morihiro Saito partenaire de O-Sensei, fondateur de l’Aikido.

Egalement expert incomparable dans les techniques à mains nues, il mettait l’accent sur la relation existant entre ces deux aspects de la pratique, respectant ainsi le fondement même de l’Aïkido créé par son seul et unique maître, O-Sensei UESHIBA.

Film réalisé à Iwama en 1964
(le fondateur vivait encore à Iwama)

Héritier de l’art authentique de Maître UESHIBA, il en préserva intacts, avec un dévouement et une fidélité exemplaires, l’esprit et les techniques sous l’appellation « Takemusu Aikido » puis « Iwama Ryu« .

A la mort de son maître, c’est Morihiro SAITO Sensei qui eu la charge de son dojo à Iwama ainsi que de l’Aiki Jinja (sanctuaire de l’Aïkido).

Extrait d’une série de films réalisés au
dojo d’Iwama en 1973
avec son fils H. Saito Sensei.

Des milliers de pratiquants ont eu la possibilité d’apprécier l’étendue de ses connaissances lors des stages qu’il dirigait au Japon, aux Etats-Unis, en Australie ou en Europe. Les plus assidus d’entre eux se sont rendus au dojo d’Iwama pour y suivre son enseignement en tant qu’Uchi Deshi (élève interne vivant au dojo). Maître SAITO est également connu pour les livres et les vidéos qu’il a consacrés à l’Aïkido. Ces supports ont été et sont plus que jamais des guides, y compris pour les autres écoles d’Aikido.

Le monde de l’Aikido fut très triste d’apprendre son décès en 2002. Ses plus proches disciples poursuivent aujourd’hui son oeuvre avec beaucoup d’enthousiasme, en particulier son fils et successeur à Iwama, Hitohiro SAITO Sensei ainsi que Daniel TOUTAIN Sensei qui ont tous deux fondé respectivement Iwama Shin Shin Aiki Shurenkai et Iwama Ryu International Academy.

Voici le Maître en action lors d’une démonstration !…

Démonstration réalisée en 1977

8 réflexions au sujet de “SAITO Morihiro Sensei

  1. Dixit Stanley Pranin…

    « Vers la fin des années 50, Saito Sensei était devenu le Shihan dans le système Aikikai, enseignant régulièrement au dojo d’Iwama en l’absence de Maître UESHIBA. Il a même entrepris un enseignement hebdomadaire au Hombu dojo de l’Aikikai de Tokyo en 1961. Hormis le fondateur lui-même, il était alors le seul professeur autorisé à y enseigner l’Aiki-Buki-Waza (cours d’armes). Ses cours étaient très populaires et beaucoup d’étudiants tokyoïtes se réunissaient le dimanche matin pour pratiquer le taijutsu, l’aiki-ken et l’aiki-jo. »

    source: http://www.aikidojournal.com/article?articleID=69&lang=fr

Laisser un commentaire