Similitudes entre l’Aikido et les arts martiaux médiévaux occidentaux – AMHE

Deux documents ont été repérés sur internet il y a plusieurs mois par mon ami Jean-François BOURILLON qui enseigne l’Aikido à Rennes. Je le remercie encore pour avoir communiqué sa trouvaille !..

Ces livres anciens (XVIe siècle), sont des ouvrages traitant de l’art du combat au corps à corps ou armés. Comble du bonheur, ils sont consultables en ligne sur internet et même téléchargeables au format PDF.

Livre ancien - techniques de combat

Il est fort intéressant d’y constater des similitudes flagrantes avec l’Aikido. Similitudes que l’on retrouve tant avec le taijutsu (techniques à mains nues) qu’avec le buki-waza (Aiki-Ken et Aiki-Jo).

Exemples de similitudes

Ces similitudes méritaient bien d’être introduites ici.

Voici donc quelques extraits éloquents, les images parlent d’elles-même :

Taijutsu – Technique « Sankyo »

Taijutsu :- Technique « Ganseki Otoshi »

Bukiwaza – Henka !


Bukiwaza – Technique « Koshinage »

Quelques détails historiques

Voici quelques éclaircissements concernant le second volume. Ils m’ont été reportés par une amie et élève, Marie BRUNEL, spécialiste des écritures anciennes…

Cet ouvrage traite de « l’art des combats à l’épée », « l’art des gladiateurs « ou plus généralement l’art des combats à l’arme blanche.

Il est rédigé en latin, ce qui était encore courant au XVIe et XVIIe siècle, afin d’assurer une diffusion européenne du savoir.

Vu l’ex libris (le « macaron » avec blason, collé en début d’ouvrage), il était à l’origine conservé dans la bibliothèque des Ducs de Bavière. Actuellement, il est dans une bibliothèque de Munich.

Ce volume n’est pas daté car il s’agit du tome 2. Généralement, sur ce type d’ouvrage, une date est inscrite dans l’incipit (l’introduction, parfois avec dédicace à un grand de ce monde pour qui l’ouvrage a été réalisé) ou dans l’épilogue. Mais l’auteur cite consciencieusement son nom au début et à la fin : Paulus Hector MAYR, qui est effectivement un auteur du XVIe siècle).

Sans être spécialiste en histoire de l’art, vue la qualité des enluminures et les très jolis caractères italiques, l’ouvrage devrait dater du XVIe siècle. Les mots sont parfaitement séparés, ce qui pourrait être une influence de l’imprimerie : au Moyen Age, afin de gagner de la place, le papier ou le parchemin étant très cher, les lettres étaient souvent collées les unes aux autres. Séparer les mots était la première étape de lecture. Dans l’ouvrage dont il est question, le système d’abréviation médiévale est toujours utilisé. La présence d’un index montre clairement une influence de l’esprit de la Renaissance dans la composition des livres.

Il n’est pas surprenant que cet ouvrage soit manuscrit, à l’heure où l’imprimerie existe déjà : le but est d’expliquer des positions de combat à l’arme blanche, ce qui nécessite de nombreuses illustrations. En dessous de chaque illustration se trouvent les explications des positions et des enchaînements de mouvements. Il y a certainement des explications sur les différents styles, car on peut y voir des commentaires sur le style espagnol.

C’est un livre de grand luxe, vu le soin apporté aux enluminures.

Consulter ces livres par vous-même…

Allez donc chercher vous-même  d’autres similitudes… il y en a tant…

Vous avez dit « Arts Martiaux Historiques Européens » ?

Depuis plusieurs années, des adeptes des Arts Martiaux « Historiques Européens » se regroupent, parfois dans notre pays de France aux lieux si propices dans ce domaine, pour étudier ces disciplines encore trop méconnues.

Voici une petite vidéo qui vous donnera une bonne idée des types de techniques et matériels utilisés:

Et en voici encore une autre à ne pas manquer, elle démontre bien le sérieux du travail aux armes pratiqué dans ces écoles :

Vous avez connaissance d’autres livres du même genre ?
ou simplement un commentaire à faire ?

N’hésitez pas…

22 réflexions au sujet de “Similitudes entre l’Aikido et les arts martiaux médiévaux occidentaux – AMHE”

  1.  

    Pour arrêter toute discussion disant que je serai un ancien enseignant
    d’aïkido lisez bien : c’est enseigné dans ma famille non par moi.

    Mon père étant lui enseignant vient donner occasionnellement
    des cours sur le désarmement, mise au sol (notion de roulade pour éviter aux élèves
    en armure de s’écraser comme une crêpe).

    Il gère ces cours car étant plus expérimenté que moi dans ce
    domaine il est donc naturelle que cela soit lui qui perfectionne les cours
    malgré mes cours de luttes classiques.

    Pour mon cas bien entendu j’ai commençais par le Bo et le
    Boken à 6 ans et à 15 ans je me suis spécialisé dans les AHME puis à 18 ans j’ai
    écumé les tournois notamment dans le nord de la France et l’Allemagne.

    De plus les AHME ne prennent aucunes bases sur les arts
    martiaux asiatiques. Les codex qui nous sont parvenus nous suffisent amplement
    surtout que l’équipement (armes et armures) sont très différant.

    Voici une vidéo qui retranscrit en gros ce que nous faisons
    en duel compétitif.

    http://www.youtube.com/watch?v=W-_BbjJlM0U&feature=mfu_in_order&list=UL

  2. Bonjour

    le prochain stage AMHE se tiendra a’ Dijon au mois de mai. C’est l’association « de taille et d’estoc » qui organise ce stage. Toutes les informations sur le site: http://www.detailleetdestoc.com/

  3. @Iole: Manifestement, ils empruntent des mouvements et techniques au Kung-fu et à l’Aikido (et au Ju-jitsu ?).

    Je partage plutôt l’avis de Pierre-Alexandre. On a souvent vu des contemporains vouloir faire du neuf en piochant dans différents Arts Martiaux… pour un résultat finalement médiocre. Pouvoir créer quelque chose de cohérent n’est réservé qu’à une petite élite… le fondateur de l’Aikido en faisait partie : il s’est beaucoup inspiré de plusieurs budo traditionnels japonais et chinois et a su créer quelque chose de vraiment cohérent et singulier, ayant une âme propre.

    Les mouvements de Kung-fu sont prévus en grande majorité pour des armes légères… on est loin des armements sur les champs de combats des AMHE non ? De même, je ne pense pas que l’on puisse pousser loin le rapprochement entre le katana et une épée occidentale…. les gardes sont tout de même bien différentes !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Katana
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Épée
    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/d/d0/Middelaldersværd.jpg/300px-Middelaldersværd.jpg

    • Tout dépend de ce qu’on recherche, mais comme l’efficacité (a tout prix) n’est pas vraiment (pour moi) le but de l’escrime ancienne, je ne perçois pas en effet le but de mélanger. Un style répond (enfin généralement) à une logique et à un projet et surtout à une manière de penser. Il n’y a pas de bonne ou de mauvaise manière, mais les mélanger n’est pas la meilleure chose à faire. Par exemple, mélanger un style basé sur le contrôle de l’initiative avec un style basé sur l’attente et la riposte, c’est une mauvaise idée… On pourra faire l’un, ou l’autre, mais pas les deux en même temps et surtout pas forcément les apprendre en même temps… mais bref…
      Pour la cohérence, certains styles européens sont réellement impressionnants, dans le projet, les outils intellectuels utilisés et la pensée qui se trouve derrière… il y en a d’autres, moins percutants, mais intéressants aussi par la fenêtre qu’ils ouvrent sur un comportement et une manière de penser (en histoire, on parlerait de leurs « mentalités »)
      Enfin, les armes occidentales sont en effet un peu plus pesantes que les armes employées dans les nombreux styles d’arts martiaux chinois, sans être pesantes pour autant. Et je rejoins la réflexion sur le sabre japonais et l’épée cruciforme occidentale… la tsuba offre des protections que l’épée n’offrira jamais mais inversement, les grands quillons cruciformes offrent un moyen de contrôle que le sabre avec tsuba n’aura jamais.

  4. Je n’ai jamais trop aimé l’aspect « mélange » puisque je suis d’avantage intéressé, en ce qui me concerne, par l’étude d’une logique spécifique et, si possible, historiquement sourçée (le métier qui fait ça)

    • Je sais Pierre Al, et je suis d’accord avec toi. Cependant, je les trouves pas mal et surtout bien mieux que d’autres qui font passer pour des techniques d’AMHE des trucs NAWAK…

  5. Attention, il faut signaler que la seconde video n’est pas un assaut ou un combat, c’est l’exécution à haute vitesse/force de mouvement codifiés.

    • C’était entendu ainsi cher Pierre-Alexandre.
      Les Kata peuvent être exécutés rapidement voire très rapidement lorsque bien maîtrisés.
      En Aikido nous en avons également un bon nombre en forme de base, et un nombre de variantes ou combinaisons incalculables.

  6. Pour quantifier un peu, il existe actuellement 71 ouvrages manuscrits qui traitent, en toute exclusivité, des pratiques martiales individuelles. Celui qui est mis en relief dans cette page est un exemplaire tardif, de la fin de la première moitié du XVIème siècle et qui possède deux copies, l’une en allemand, l’autre en bilingue allemand/latin. C’est probablement une compilation re-rédigée de traditions plus anciennes.

    • Merci pour cette précision.
      71 ouvrages… c’est à la fois beaucoup et peu… cela les rend d’antant plus précieux. Heureusement qu’il y ait eu des personnes telles que Paulus Hector Mair même si celui-ci eu une fin de vie tragique à en lire sa bibiographie sur wikipedia.

      • A l’échelle de l’occident et de ses pratiques, c’est assez important en fait. Pour faire une comparaison, il existe une centaine de témoins littéraires dédiés à la cuisine dans tout l’occident médiéval (même si la comparaison s’arrête là) et le sujet est travaillé depuis bien plus longtemps. La recherche sur les traditions martiales venant de commencer, on peut espérer une croissance du corpus de sources.
        Paulus Hector Mair reste une exception dans cette logique, d’ailleurs. Il n’est pas un auteur mais le patron de l’œuvre et sa vie est beaucoup plus tournée vers la rédaction de chroniques que vers la pratique martiale (l’universitaire K. Kusudo le considère même comme le premier chroniqueur sportif). De plus, comme je le signalais, ses trois manuscrits sont des réécritures (médiocres en plus) de textes et de traditions plus anciennes.
        Cela dit, les dessins sont beaux 🙂

  7. Merci de votre article citant les AMHE, je l’ai relayé sur facebook 😉

    Je suis le webmaster du site AMHE On Web sur lequel vous trouverez la plupart des groupes d’AMHE si vous souhaitez entrer en contact avec eux :
    http://www.amheonweb.net/site/association_list
    Vous avez cette association qui est basée à Nice :
    http://medievalcombat.free.fr qui étudie un autre auteur, italien celui-ci : Filippo Vadi.

    J’ai moi-même déjà fait quelques entrainements avec des kendokas ou pratiquants de Tai Chi avec armes.

    L’auteur dont vous parlez dans votre article Paulus Hector Mair dont vous trouverez des vidéos d’interprétation ici :
    http://www.youtube.com/results?search_query=paulus+hector+mair&aq=f
    fait partie de ce qu’on appelle la « tradition Liechtenaurienne », du fait qu’il est un continuateur d’une école d’escrime allemande du moyen-âge dont le « grand maître » est Johannes Liechtenaeur.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Johannes_Liechtenauer
    http://www.youtube.com/results?search_query=johannes+Liechtenauer

    Les AMHE sont tout un univers, mais peu connu.

    Mes associations d’AMHE :
    http://peamhe.free.fr
    http://amhedumaine.free.fr

    A bientôt,

    • Merci Simon pour ces liens !
      Je sais ce qu’il en coute de gérer des sites et des associations… la passion nous anime 🙂
      J’irai peut-être laisser un petit message sur le forum de vos amis niçois… et plus si affinité…

  8. Bonjour

    merci pour votre réponse. J’aime beaucoup les arts martiaux japonais, j’ai pratiqué plusieurs arts martiaux mais j’ai une préférence pour parler en privé des raisons qui m’ont poussé à abandonner des pratiques que j’aime du plus profond de mon coeur.

    Dans mon cœur il y a une seule voie du sabre et des techniques différentes (quoique… il n’y a pas 36000 façon de couper un type en deux moitiés XD…)

    Je trouve que ces vidéos résument bien les AMHE:

    http://www.youtube.com/watch?v=-TzdtyMC7ek
    http://www.youtube.com/watch?v=YW1ZRtBkkCo
    http://www.youtube.com/watch?v=h0CP5G_l0Xs
    http://www.youtube.com/watch?v=mjT4JepA-Vc
    http://www.youtube.com/watch?v=gTVC25hYJaY

    http://www.youtube.com/watch?v=mmVcLYlwPuM
    (I 33 dates of the 14 century, it is the oldest manuscript we have)

    Je pense que nous avons tous à gagner d’un échange mutuel et même des sensei pourrait découvrir q.chose. Je pense que nous occidentaux nous pouvons etre fiers de nos traditions et qu’il n’y a pas de sens de raisonner en termes de superiorité ou infériorité, car comme disaient les philosophes grecques « panta rei » (tout est en mouvement), comme le yin et le yan ne sont pas fixes pour toujours.

    Merci

    • Absolument, les échanges nous enrichissent mutuellement, et à plusieurs niveaux.

      Échanger, ce n’est pas renier ses valeurs comme souvent les gens semblent le penser.

      Ta Panta Rei !
      Eric

      • En effet… si vous saviez comme j’ai eu du mal quand je pratiquais des arts martiaux japonais a’ faire comprendre que les AMHE ce sont des arts martiaux…

        Échanger c’est grandir mutuellement et s’améliorer ensemble.

        Par ailleurs, je vois qu’il y a de l’ambiance ici XD

  9. Bonjour

    ça fait plaisir de voir que des pratiquants d’arts martiaux japonais ne sont pas fermés aux arts martiaux historiques européennes (AMHE).

    En effet, il y a des pratiquants et des études sur ces techniques de combat en France et dans le monde.

    Une liste non exhaustive des ouvrages sur les AMHE est disponible sur le site: http://jfgilles.perso.sfr.fr/escrime/bibliotheque/

    Les deux stages plus importants sont listés sur le site: http://www.amheonweb.net/site/node/58

    • Bonjour Iole
      Merci pour ton message. J’ignorais ce terme « AMHE »… et tes liens que tu as partagés sont très intéressants.
      J’y ai trouvé une petite vidéo sympathique qui illustre bien le travail effectué dans cette branche des Arts Martiaux. Je vais l’insérer directement dans l’article dès à présent…
      Bonne pratique !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.