Interview: Luca Marchetti

Voici le 1er d’une petite série d’interview qui donne la parole aux élèves plutôt qu’aux enseignants.
De l’élève débutant, à l’élève avancé qui remplace son professeur en son absence…
N’hésitez pas à partager vous aussi votre  expérience de l’Aikido…

Luca ouvre la marche !
Cet Aikidoka, venu d’Italie pour raison professionnelle dans la région de Valbonne / Sophia Antipolis a rejoint l’Aiki Dojo Azur sur les conseils Alessandro TITTARELLI Sensei et nous profitons de cette occasion pour l’en remercier chaleureusement. Luca est le premier a avoir répondu à cet interview.

Aiki-Dojo : Bonjour Luca !
Tout d’abord, merci de participer à cette petite série d’articles et d’interviews en parlant un peu de vous et en nous faisant partager votre expérience de l’Aikido.
Pouvez-vous nous parler un peu de vous, votre profession, ce que vous faites dans la vie, de vos activités en dehors de l’Aikido…

SPQR by © 2010 Luca M.SPQR by © 2010 Luca Luca : Bonjour à tous!
Je suis Luca MARCHETTI, un ingénieur informatique, qui aime le Japon. J’ai découvert la lecture de manga quand j’avais 16 ans. Depuis, j’ai découvert de nombreux aspects de la culture japonaise: Origami, Shodo, Bonsaï, pour n’en nommer que quelques-uns. Et bien sûr, l’Aïkido !
En dehors de l’Aïkido, j’aime prendre des photos, faire des origamis et prendre le meilleur de la vie !

Aiki-Dojo : Depuis combien de temps pratiquez vous l’Aikido ?
Qu’est-ce que vous y recherchez, dans quel contexte avez-vous commencé et où ?
Quels ont été/sont vos enseignants ?

Luca : J’ai commencé l’Aikido en 2001.C’était au début de ma deuxième année d’université. Pendant la première année, je vivais à Rome et je ne faisais rien de toute la journée. Lorsque je suis revenu à Latina, ma ville natale, j’ai décidé de commencer un art martial.
J’ai trouvé une petite salle de sport, où un groupe d’amis pratiquaient l’Aïkido. J’ai essayé et ça a été le coup de foudre. Je cherchais un art martial qui n’était pas compétitif, et conservait l’esprit japonais… J’ai trouvé cela dans l’aïkido!
Mon premier professeur n’était pas beaucoup plus âgé que moi, et on a vite sympathisé. Maintenant, il est l’un de mes meilleurs amis !

Aiki-Dojo : Quelle importance apportez-vous aux grades, au travail des armes, au travail à mains nues, au travail personnel ?

Luca : Ce que j’aime dans l’Aïkido est la pluridisciplinarité: on travaille avec les mains, avec le Jo (bâton), et avec le ken (sabre en bois). Il est étonnant faire la même technique en utilisant des méthodes différentes.
De plus, travailler avec d’autres personnes est aussi bon que pratiquer seul: l’étude du kata est essentiel pour bien comprendre le coeur de l’Aïkido. Les adaptations que l’on doit faire lorsque l’on pratique avec des gens différents vous rappelle le flux du torrent: il va à la mer, mais il change chemin à chaque fois.

Aiki-Dojo : Par quels moyens prolongez-vous votre étude de l’Aikido ? quels sont vos supports (livres, sites internet, DVD) ?

Luca : J’aime regarder des films d’Aikido, Internet est idéal pour cela.
J’ai acheté aussi des livres et des DVDs. J’apprécie de regarder les photos car elles peuvent expliquer beaucoup de choses.

Aiki-Dojo : Participez-vous à des stages avec d’autres professeurs ? qu’est-ce que cela vous apporte ?

Luca : Bien sûr!
Il est extrêmement intéressant à pratiquer avec beaucoup de gens, chacun a quelque chose à enseigner, et à corriger. Je suis toujours reconnaissant quand quelqu’un peut trouver une erreur dans ma technique, parce qu’elle me rappelle que je dois m’améliorer.

Aiki-Dojo : Qu’avez-vous trouvé au final ? cela correspond-t-il à vos attentes initiales ?

Luca : La réponse est: OUI ! J’aime l’aïkido, il reflète mon idée du Japon, son esprit, son calme et sa force. La philosophie zen, et l’idée d’harmonie, c’est ce qui rend l’Aïkido un grand art martial.

Aiki-Dojo : Conseilleriez-vous l’Aikido ? pourquoi ?

Luca : Je conseille d’Aikido pour les gens qui recherchent un apprentissage sans limite. Il ne conviendra pas aux personnes qui veulent se battre ou causer des dommages. L’aïkido est un art de vivre : votre adversaire est un ami potentiel, et le but de l’Aïkido est d’apporter le bien-etre autour de soi et même le bien au sens large, à travers ses propres actes.

Aiki-Dojo : Quels conseils donneriez-vous à un débutant ?

Luca : Take it easy! : laisser vous une chance de démontrer son efficacité à travers de la pratique et de la patience. Soyez humble et respectueux : vous allez apprendre comment bien vivre et comment profiter de la nature.

Aiki-Dojo : Un mot de la fin ?

Luca : Ayez à l’esprit que l’Aikido peut vous apprendre beaucoup de choses intéressantes.
Et bien sûr, vous pouvez étonner vos amis avec des techniques inhabituelles….
…Ou encore, vous pouvez rencontrer votre amour… comme moi 🙂

Aiki-Dojo: Merci Luca pour ses mots  !
A bientôt sur les tatamis !
Aiki-Dojo.fr


Luca, à gauche, exécutant le 2ème awase au sabre. 05/2011

Un commentaire à laisser à Luca ? Une réaction ?
Laissez votre message…

Laisser un commentaire