SAITO Hitohira Sensei – Hanmi – Hitoemi et Kenkagoshi

video-interview-hitohiro-saito

SAITO Hitohira Sensei
Interviews en trois parties réalisées par Olivier EBERHARDT
Stage Rennes 11/2012
Traduction: Charles DURAND / Guillaume MOHOUIN
Images/Montage: Guillaume PRIÉ
© Dento Iwama Ryu France 2012

 

Annoncée ici, voici une interview filmée à l’occasion de la venue en France de  SAITO Hitohiro Sensei à Rennes en Novembre 2012. Les images et le montage sont signés par Guillaume PRIÉ.

Sensei explique la signification les trois positions de pieds qui entraînent trois différentes positions de corps, autant utilisées lors de l’exécution de techniques qu’en postures de garde à mains nues ou avec armes.

Position des pieds en Aikido
Dojo Tarenkan – Iwama 2012 – Photo © Marko TOMATIS

Interviews

1ère Partie : Explications autour de l’emblème de l’école d’Aikido  « Iwama Shinshin AikiShuren Kai »

Voir ici la première partie

2ème partie : hanmi, hitoemi et kenkagoshi – Les positions fondamentales en Aikido

logo-iwama-shinshin-aiki-shurenkai

O. Eberhardt : Sensei, pourriez-vous nous expliquer les trois positions de sont Hanmi, Hitoemi et Kenkagoshi ?

Saito H. : les techniques d’Aikido se basent sur le principe de non résistance.

O’Sensei affirmait que ce principe de non-résistance ne peut être atteint qu’au bout d’une longue ascèse.

Les techniques d’aïkido ne sont pas conçues pour faire face à un seul agresseur mais à plusieurs. Ces techniques ont pour postulat que s’il peut y avoir un adversaire devant, il peut aussi y avoir un adversaire derrière. S’il peut y avoir un adversaire devant et un derrière, il peut aussi y en avoir un à droite et un à gauche. Les techniques d’aikido doivent donc pouvoir s’appliquer simultanément vis-à-vis des quatre ou des huit directions.

Hamni - Hitohemi - Kenkagoshi Dessin de SAITO H. Sensei - photo © 2012 e.savalli
Hamni – Hitohemi – Kenkagoshi
Dessin de SAITO H. Sensei – photo © 2012 e.savalli

La position « Hanmi » est efficace lorsqu’on a un adversaire devant et un autre derrière : en se tenant sur la ligne qui relie ces deux adversaires, la position Hanmi permet de faire face aux deux avec plus de rapidité. C’est également la position la plus adaptée et la plus logique pour la prise du sabre.

La position « Hitohemi » permet encore plus de rapidité par rapport aux mouvements de l’adversaire, tant pour contre-attaquer que pour esquiver. « Hitoe » signifie « une feuille », c’est à dire que votre corps [ndlr – cad les épaules et les hanches] est parallèle à la ligne sur laquelle vous vous tenez  et qui vous relie à votre partenaire. Quand vous êtes en position Hanmi, votre corps est positionné en oblique par rapport à cette ligne d’attaque. En position Hitoemi, le corps se superpose parfaitement cette ligne d’attaque du partenaire. En fait, les épaules se retrouvent ainsi parallèles à cette ligne. Cette position Hitoemi est particulièrement approprié pour se protéger et pourrait esquiver une attaque explosive au sabre ou à la lance. La position hanmi, quant à elle, est particulièrement adaptée pour les esquives en avant pour en arrière, au sabre comme à mains nues.

Venons-en à la position « Kenkagoshi« … Lorsque l’on positionne les deux pieds sur la ligne de hanmi, on est stable sur l’avant et sur l’arrière, mais on perd en revanche toute stabilité sur les côtés. Comme on n’a que deux pieds, on les dispose ainsi sur cette ligne d’attaque, pour être stable sur l’avant et sur l’arrière… c’est la position hanmi. De là, pour conserver sa stabilité aussi lors d’un mouvement latéral, il suffit  d’écarter les pieds de chaque côté de la ligne de hanmi, et on obtient la position « Kenkagoshi« . La position des hanches dans cette position apporte beaucoup de stabilité. Plus que pour faciliter un mouvement simplement vers l’avant ou vers l’arrière, cette position en forme de « triangle à large base » vise à apporter beaucoup de stabilité, et elle est ainsi souvent utilisée dans les techniques [ndlr – par exemple lors de la projection en iriminage]. Cette position aussi est très importante…

…mais plutôt que de grands discours,
plaçons ces positions au centre de notre enseignement et de nos entraînements.

shin-budo-magazine-1946-o-sensei-12_e
O’Sensei en position hanmi face à un adversaire armé d’un juken.
Voir l’ensemble des photos dont est extraites celle-ci.

3ème partie : Spécificités de l’école d’Aikido  « Iwama Shinshin AikiShuren Kai »

Prochainement ici. 

Place aux vidéos…

1ère Partie : Explications autour de l’emblème de l’école d’Aikido  « Iwama Shinshin AikiShuren Kai »

2ème partie : hanmi, hitoemi et kenkagoshi – Les positions fondamentales en Aikido
http://youtu.be/yd3zYii7xpk?rel=0

3ème partie : Spécificités de l’école d’Aikido  « Iwama Shinshin AikiShuren Kai »

Vous noterez sans doute que la vidéo est disponible en haute définition, en 720 et même en 1080. Si votre débit internet le permet, ou si vous avez la patience d’attendre le chargement intégral, visualisez et conservez cette vidéo en haute qualité 😉

Source

4 réflexions au sujet de “SAITO Hitohira Sensei – Hanmi – Hitoemi et Kenkagoshi

  1. merci beaucoup monsieur savalli sensei, c’est vrai que le débutant pose ce genre de question naïves; mais c’est très bénéfique pour son avancement psycho-mental et technique, il est vrai que mes maîtres ne cessent de faire la démonstration a chaque cours.
    tres cordialement
    RAHAL NACIM RIAD

  2. merci pour ces explication aussi basiques que très très importantes pour l’élève que pour l’avancé. je suis dans la voie de l’aikido style iwama depuis 4 mois/ avec la chance de progresser chez le maitre dahman abdelkader 4dan eleve de sebagh said 5 dan éléves de SENSEI daniel toutin et de SENSEI saito sensei ELEVE DE O SENSEI USHIBA avec les acréditation ecrites. donc j’ais vraiment de la chance/ une question svp:
    – pourquoi le hammi est different entre l’aïkido et le nunjutsu et les autres budo
    cordialement RAHAL NASSIM RYAD

    • Bonjour Rahal,
      Les différents hamni mis aux points par O’Sensei sont adaptés à l’Aikido… en fonction des situations, en particulier ils permettent de rester mobiles, de faire face à plusieurs adversaires, et d’appliquer correctement les techniques d’harmonisation si spécifiques à l’Aikido. Un professeur qualifié tels que Abdelkader Sensei ou Said Sensei peuvent vous en faire la démonstration.
      Au plaisir,
      Eric

Laisser un commentaire