Le manuel « Budo » de 1938 de O’Sensei fondateur de l’Aikido [eBook]

Ce manuel fut écrit par le fondateur de l’Aikido, Maître UESHIBA Morihei. Il fut même l’unique livre du fondateur.
Seulement une centaine d’exemplaires de BUDO fût éditée, destinée principalement à de hauts dignitaires japonais qui soutenaient l’action de UESHIBA Morihei. Quasiment tombé dans l’oubli, ce livre inestimable ne fût redécouvert qu’en 1981 grâce aux travaux de recherche de Stanley PRANIN, et son contenu surprit alors bien des aïkidokas, même parmi les plus hauts gradés.
O-Sensei étudiant à Iwama

Paragraphes extraits et traduits du manuel

Ce qui suit est une traduction de 6 paragraphes extraits du manuel d’entraînement de 1938, Budo, du fondateur de l’Aikido, UESHIBA Morihei. Traduit en Anglais par © Mark L. LARSON. – Traduction en français de la version anglaise : © Eric SAVALLI.

J’ai pris connaissance de ce manuel, deuxième des 2 seuls manuscrits du fondateur qui furent publiés, grâce à Morihiro SAITO Sensei, c’était en 1993. Depuis lors, j’ai voyagé avec Maître SAITO en de nombreuses occasions à travers le Japon, aussi bien qu’à l’étranger, en tant qu’assistant personnel (otomo) et traducteur. A chaque occasion, il a emporté avec lui une copie de l’original de Budo. Que ce soit lors d’un stage, ou pendant un entraînement quotidien au Dojo d’Iwama, Saito Sensei fait souvent référence à ces 6 paragraphes.

Mon objectif à travers ce projet, fut de porter les mots du fondateur à ceux qui sont dans l’incapacité de comprendre les difficiles écrits japonais. Aucune tentative n’a été faite de publier les passages originels. Certains mots ont été rajoutés, d’autres laissés en Japonais, dans l’UNIQUE but de rendre la traduction autant compréhensible et fidèle que possible. Il faut garder à l’esprit qu’à chaque fois que quelque chose est traduit de son langage d’origine, des mots et des significations peuvent être perdus, en conséquence, j’admets volontiers que d’autres interprétations peuvent être faites.

Marc Larson au Japon

Je voudrais remercier personnellement Morihiro Saito Sensei pour son enseignement et les éclaircissements dans ces paragraphes, mon épouse Yuko pour ses indications et son aide dans ce travail sur des textes japonais difficiles, et Monsieur Stanley PRANIN pour ses conseils pour la traduction finale.

S’il vous plait, vous pouvez utiliser librement ce travail pour votre page web personnelle ou vote dojo. Même si une seule personne tire profit de ce projet, alors le temps et l’effort investis en auront valu la peine.

Meilleurs souhaits dans tous vos entraînements,
Mark L. LARSON
, Iwama, Japon, 19 Mars 2001

Durant l’entraînement en Aikido :

1. L’Aikido peut trancher entre vie et mort en l’espace d’un souffle ; en conséquence, durant l’entraînement, conformez-vous aux directions de l’instructeur et ne vous engager pas dans un rapport de force.

2. l’Aikido est une Voie qui fait d’une personne, la valeur de milliers ; donc, durant l’entraînement, soyez toujours conscient non seulement de l’espace en face de vous, mais de ce qui se passe dans toutes les directions.

3. L’entraînement devrait toujours être une expérience agréable.

4. Un instructeur ne peut transmettre qu’une partie de l’enseignement. Pour être capable d’utiliser une technique, vous devez l’apprendre à travers un entraînement appliqué et incessant. Alors seulement, vous commencez à retenir avec le corps. Il est inutile de vouloir apprendre beaucoup de techniques. Pour maîtriser une technique, vous devez l’assimiler.

5. L’entraînement quotidien commence par Tai no Henko. Petit à petit, augmentez l’intensité de votre entraînement. Soyez sûr de ne pas dépasser les capacités de votre corps. Même les personnes plus âgées ne doivent pas se blesser. Poursuivez agréablement votre entraînement et efforcez-vous de comprendre le but de l’entraînement.

6. L’Aikido est un entraînement de l’esprit et du corps. Son but est d’accomplir des personnes de bonne foi. Puisque toutes les techniques sont totalement secrètes, vous ne devriez pas les révéler sans discernement au public. L’utilisation déplacée, de quelque technique que ce soit, par des personnes mal intentionnées doit être évitée. »

Un extrait du manuel d’entraînement de 1938, « Budo » du fondateur de l’Aikido. traduit par Mark L. Larson.

PDF « Budo 1938 » à télécharger

Eric GROUSILLIAT, auteur du blog « budoshugyosha » (voir la page des liens pour les blogs et forum sur l’Aikido et le Japon), a eu le privilège de se voir offrir par KAJITSUKA Sensei [lien] une photocopie de l’un des exemplaires originaux de cet ouvrage.
Il a eu aussi la gentillesse de scanner et partager les différentes pages du précieux livret [article-budo-1938-copie-de-l-original].

O'Sensei Manual "Budo"
Les pages du livret « Budo » original (site d’Eric GROUSILLIAT)

download aikido ebookJ’ai rassemblé ici les pages du livret pour en faire une version PDF d’en seul tenant. Comparé au livre « Budo » mentionné plus bas, ce PDF aura sans doute un usage limité si, comme moi, vous ne pouvez lire le vieux japonais, il n’en reste pas moins un ouvrage historique richement illustré (les photographies sont toutefois de médiocre qualité (photocopie oblige). Le fichier PDF du livre est disponible en TELECHARGEMENT ici !

 

Budo - 1938« Budo » a fait l’objet d’un livre publiė en langue anglaise. Vous pourrez trouver un descriptif de ce livre [lien] en version française sur le site Aikido-France.net. La traduction en anglais a été réalisée en 1991 par John STEVENS. C’est cette même version qui a été utilisée pour la version française… avec ses imperfections çar la traduction du texte original demande beaucoup de dextérité, mais elle a le grand mérite d’exister !

Voir Livre Budò

6 réflexions au sujet de “Le manuel « Budo » de 1938 de O’Sensei fondateur de l’Aikido [eBook]”

  1. Rajout de la version originale telechargeable en fichier eBook PDF (merci à Eric GROUSSILLIAT pour avoir scanné les pages)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.